Skip to content

Les caves

En Polynésie française la boisson alcoolisée la plus ancienne serait le rhum. Il n’y a pas de registre officiel de la production de rhum en Polynésie française, mais il est généralement admis que la production de rhum a commencé dans les années 1800, lorsque les colons européens ont introduit la culture de la canne à sucre dans la région. La première distillerie de rhum en Polynésie française a probablement été créée dans les années 1850 ou 1860.

Et puis, il y a eu beaucoup plus tard, la création de la Brasserie de Tahiti qui a commencé à produire la bière emblématique faisant figurer sur son étiquette la fameuse vahine. D’autres marques de bières ont été créées et participent à offrir une offre plus étendue.

Hormis la bière et le rhum, il y a beaucoup d’autres boissons proposées. Cette dernière décennie a connu un fort engouement pour les vins, les spiritueux et la mixologie.

Autrefois, le Bordeaux régnait en maître sur les cartes des restaurants de la place. Aujourd’hui toutes les régions et de nombreux cépages sont représentés. Cette nouvelle offre tient dans les mains de quelques cavistes et importateurs passionnés qui se consacrent à dénicher la pépite qui va accompagner tous nos plats, nos occasions, nos fêtes…

Nous souhaitions ouvrir cette rubrique avec la présentation de Maxime Valéry, que nous avons eu le plaisir de connaitre. Nous sommes tout particulièrement fiers de son parcours et souhaitions le partager avec vous. Félicitations à toi maxime !

Maxime Valéry

C’est la passion du voyage qui a poussé Maxime Valéry à suivre une formation en hôtellerie-restauration, puis une année de spécialisation en sommellerie. Ses nombreux périples l’amèneront notamment en Australie, Nouvelle-Zélande et Polynésie française. C’est aussi pour lui l’occasion de travailler en restauration et de découvrir les vignes du bout du monde.

Il atterrit à Londres en 2012, où il exerce deux ans en tant qu’assistant du sommelier Pier-Alexis Soulière. Une fois rentré en France, riche de ses expériences, Maxime Valéry enchaîne les adresses prestigieuses, dont l’Hôtel du Palais, à Biarritz, et La Vague d’Or – Cheval Blanc, à Saint-Tropez, où il restera huit saisons au côté du chef Arnaud Donckele. Gault&Millau le nomme Sommelier de l’Année 2019.

En 2021, il rejoint le Restaurant Paul Bocuse, à Collonges-au-Mont-d’Or, près de Lyon, où il dirige aujourd’hui une équipe de cinq sommeliers. « C’est un beau challenge à relever que de mettre en place une sommellerie à l’image de cette illustre maison traditionnelle. Je travaille une large sélection de vins, ouverte sur le monde entier. J’ai aussi mis en place un service original, à la dame-jeanne, une bonbonne de 60 litres posée sur un chariot en salle. Nous proposons ainsi le vin de maury, un vin doux naturel, à la pipette, directement dans le verre, sur le fromage ou le dessert. »

Maxime Valéry, le chef sommelier du restaurant Paul-Bocuse, à Collonges-au-Mont-d’Or, a tout récemment reçu le Trophée du sommelier de l’année 2022, lors des Trophées de la Gastronomie et des Vins organisés par le Progrès. Un honneur qu’il tient à partager avec son équipe.

Il partage sa sélection de vins avec vous sur InstaGram sur sa page Wine Trotters 

Source : Maxime Valéry

Acheter, les boutiques

Millésime Punaauia
Caves
Puna'auia, Îles du Vent, Polynésie Française
Pavillon des Vins
Caves
Papeete, Îles du Vent 98714, Polynésie Française

recettes de cocktails